EXPO // LA HARDIESSE DANS LA COLLECTION AGNES B. // LA FAB // PARIS

EXPO // LA HARDIESSE DANS LA COLLECTION AGNES B.  //  LA FAB  // PARIS

La Hardiesse dans la collection agnès b.

La Fab.
Place Jean-Michel Basquiat
75013 Paris


.https://la-fab.com/la-fab/

Styliste, mécène et collectionneuse, agnès b. soutient la création artistique sous toutes ses formes, la solidarité et l’environnement depuis de nombreuses années. 

« La Fab. » a pour ambition de rassembler toutes ces actions sous un seul et même toit.

Pour son ouverture, La Fab. présente une exposition de la collection sur le thème de la hardiesse, dont agnès en galeriste qu’elle est depuis 1983, assure le commissariat, avec son équipe historique de la galerie du jour. 

La Fab. abrite la « galerie du jour » qui devient en ce lieu comme une maison où tout serait à vendre : peintures, sculptures, photographies, quelques meubles… agnès s’y retrouve « ensemblière » comme elle dit  

La librairie du jour, une librairie où les éditeurs seront invités à contribuer à la sélection et la mise en espace des ouvrages présentés, y est aussi. 

Le point d’ironie y est distribué. 

Enfin, La Fab. met à l’honneur les actions sociales et solidaires soutenues par le fonds de dotation agnès b. et les actions environnementales d’agnès menées au travers de la Fondation Tara Océan.

Historique

En 1984, agnès et Jean-René de Fleurieu inaugurent « la galerie du jour », à deux pas de la première boutique agnès b. située rue du jour et ouverte en 1976, ainsi que du « trou des Halles ». Au même endroit est créé « la librairie Christian Bourgois », où tous les livres sont posés à plat sur une même table, la fameuse table que nous devons aux Jambons français, les anciens résidents, et qui sera installée au cœur de la librairie à La Fab. 

En 1997, Jean Fournier appelle agnès et lui dit « Ne devriez-vous pas reprendre ma galerie ? ». Ils étaient amis depuis qu’agnès avait effectué son premier stage dans sa galerie avenue Kléber à l’âge de 17 ans. La galerie s’installe ainsi rue Quincampoix. 

Le point d’ironie

En 1997 aussi, au cours d’un dîner chez Lipp, agnès b., l’artiste Christian Boltanski et le commissaire d’exposition Hans Ulrich Obrist, lancent le point d’ironie dans l’idée de dispersion chère à Boltanski. Ce « périodique hybride » offre la possibilité à un artiste de s’approprier pleinement ce médium pour en faire un objet d’art singulier. Le premier point d’ironie sort pour le festival de Cannes. Véritable manifeste pour le cinéma indépendant, il est conçu par Jonas Mekas, disparu en 2019. Gratuit, distribué partout dans le Monde et produit par agnès personnellement, le point d’ironie compte aujourd’hui plus de 60 numéros.

agnès b. collectionneuse

En parallèle, agnès constitue progressivement sa collection d’art regroupant des photographies, dessins, peintures, sculptures, installations, son, vidéo et films, … 

Le fonds de dotation agnès b

En 2009, agnès choisit de créer de fonds de dotation à la suite de la loi 2008-776 du 4 août 2008 de modernisation de l’économie, dans le but de structurer les actions de mécénat, partenariat et philanthropie qu’elle soutient à titre personnel, depuis près de 30 ans. Il s’agit de l’un des premiers fonds de dotation créés en France. 

Fidèle à sa volonté de défricher de nouveaux lieux, après une première rencontre avec Jérôme Coumet, le Maire du 13ème arrondissement, en 2017, agnès b. décide d’installer son nouveau lieu, La Fab., place Jean-Michel Basquiat, dans un quartier en plein essor culturel et architectural. Un nouveau Paris jeune et plein d’avenir ! 

La galerie du jour nomade

En 2018, la galerie et la librairie du jour deviennent ainsi nomades et déploient une programmation « hors les murs », le temps d’investir La Fab. dans un bâtiment neuf de 1400m2, dessiné par l’agence SOA Architectes. Dans ce contexte, deux expositions autour des artistes Carolyn Carlson et Elizabeth Daynes sont notamment organisées au siège de la maison agnès b., de même que l’exposition Modernités des passions, un regard des étudiants de l’ENSP sur la photographie dans la collection d’agnès b., présentée dans le cadre des Rencontres d’Arles 2019.