PODCAST // INGRES - LE BAIN TURC - 1862 // L'ART ET LA MATIERE // FRANCE CULTURE

PODCAST // INGRES - LE BAIN TURC - 1862 // L'ART ET LA MATIERE // FRANCE CULTURE

Jean-Auguste-Dominique Ingres, "Le Bain turc" (1862)
Emission L'Art et la Matière, par Jean de Loisy et Sandra Adam-Couralet, France Culture

Au soir de sa vie, Ingres convoque les corps qu'il a collectionnés tout au long de sa carrière, et les rassemble dans le tombeau de ses rêveries. Le dernier chef d'oeuvre du peintre Jean-Auguste-Dominique Ingres décrypté, analysé, expliqué par "Les Regardeurs".


écouter le podcast sur le site de France Culture ]

A la fin de sa vie, Jean-Auguste-Dominique Ingres (1780-1867) crée la toile la plus érotique de son œuvre avec cette scène de harem associant le motif du nu et le thème de l'Orient. Il s'inspire des lettres de Lady Montague (1690-1760) qui raconte une visite d'un bain pour femmes à Istanbul au début du XVIIIe siècle. Ce dernier chef-d'œuvre de l'artiste ne fut révélé au grand public que bien après sa mort… Pour évoquer cette composition où règnent les arabesques, et dans laquelle Ingres reprend des figures déjà présentes dans des toiles précédentes, Jean de Loisy s'entretient avec Adrien Goetz, maître de conférences d’histoire de l’art à l’Université de Paris-Sorbonne (Paris IV) et avec Mélanie Delattre-Vogt, dessinatrice.

  • Jean-Auguste-Dominique Ingres, Le Bain turc (1862), huile sur toile (H 108 / L 108 cm), est conservé au musée du Louvre, au département des peintures (peinture française).

A propos de l'émission : L'Art est la matière, France Culture, Jean de Loisy

Un tableau, une sculpture, un jardin... Découvrez ou redécouvrez ces chefs-d'oeuvre passés à la postérité en compagnie de Jean de Loisy et d'artistes actuels.

Archéologues, écrivains, poètes, ils ont marqué l’histoire des derniers siècles en découvrant ou commentant des chefs-d’œuvre de toutes les époques qui depuis appartiennent à l’histoire de l’humanité. Ils s’appellent André Breton, Guillaume Apollinaire, Alfred Barr, Pierre Restany, André Malraux, Yves Bonnefoy… ce sont les regardeurs. Jean de Loisy célèbre leur vision en s’attachant à chaque émission à l’une des œuvres qu’ils nous ont rendues indispensables. Des commentaires de spécialistes révèlent les secrets de ces objets insignes, alors qu’en invité principal, un grand artiste d’aujourd’hui nous dit en quoi ces œuvres du passé nous sont définitivement présentes.