Nicolas Rivals
Oeuvres & Textes

Nicolas Rivals, photographe auteur, vivant à Paris et membre du collectif "Prisme Noir". Diplômé de l’ETPA en 2013, son travail s’entrecroise entre une approche plasticienne reflétant son univers esthétique et une photographie de mise en scène plus axée vers une réflexion sur l’homme dans son rapport au monde.

Dans une volonté de rigueur et de contrôle à la limite de l’obsession, il explore les possibilités photographiques en fonction de leur potentiel expressif sans limite sur la forme. Dans cet objectif il touche au portrait comme à l’architecture en passant par la photographie plasticienne et le reportage.

Lauréat du Grand Prix de l’ETPA en 2013, lauréat du 1er prix national " Young ? Creative ? Chevrolet ! " et 2ème prix européen en 2007.



-----------------

Éloge de la stabilité

Une création lumineuse dans l'univers du béton, comme une apparition produite en pose longue au light painting où la sphère vient briser les angles trop rigides du paysage urbain. Symbiose graphique d'une architecture brute mêlée à la douceur d'un éclat de lumière. Présence, absence du photographe-artificier qui se trouve parfois piégé dans le cercle qu'il trace.

Il faut envisager cette série comme une performance sur le lieu de prise de vue. L'auteur reconstruit la scène en y imprégnant son univers esthétique.


Il y a toujours cet espoir même au plus profond de la nuit de voir apparaitre une lueur. La lumière n'est jamais aussi rassurante que dans l'angoisse de l'ombre. Un peu de lumière, un peu de sens, ne serait-ce qu'un instant, faire disparaitre le chaos.


-----------------


Light Rorschach


Un travail au Light Painting où le hasard laisse entrevoir à chacun sa propre représentation de ce qui est dans l'image. L'esthétique du métal en fusion associé à la symétrie du reflet dans l'eau amène le spectateur à s'interroger sur la réalité de la prise de vue pourtant il s'agit bien ici de photographie.

Le test de psychologie a comme sens d'inverser le regard. Tour a tour observateur, puis observé à travers ces grands yeux mais finalement entrain de voir une partie votre propre personnalité et donc de vous même. Regards croisés entre l'oeuvre et le spectateur comme une introspection ces masques semblent crier.

« Dites moi ce que vous voyez et je vous dirais qui vous êtes ».

  • Voir :
Résultats 1 - 20 sur 20.