Sean Molloy
Oeuvres & Textes

L' Art de Sean Molloy fait  référence à des artistes tels que Velasquez et les grands maitres de la peinture Hollandaise, Flamande, Espagnole et du Baroque italien. Son travail est centré sur la notion de pertinence de la peinture à l'ère du numérique, sur l'impermanence de l'image numérique et sur le caractère fluctuant de l'oeuvre d'art.

Il réalise des oeuvres quasi allégoriques et des portraits dans la pure tradition classique, poussant même la référence jusqu'à utiliser le format circulaire du Tondo.



Mais la beauté formelle de ses oeuvres classique est invariablement brouillée et subvertie par des micro anomalies et des perturbations qui apparaissent sous forme de ligne de pixels manquants ou de pixellisation, brouillant ainsi la lecture didactitielle de l'oeuvre classqiue.

Peintre Irlandais vivant à Dublin, Sean Molloy est diplomé du National College of Art & Design, Dublin (2013) et de la School of Art de Glasgow. En 2011, l'Irish Arts Review l'a salué comme étant l'un des peintres diplomés le plus prometteur d'Irlande. Il a d'ailleurs déjà reçu de nombreux prix dont ; the K&M Evans Painting Prize, RHA, 2014, long listing de Saatchi New Sensations, 2013 ainsi qu'une distinction du Thomas Dammann Jr. Memorial Trust Travel Grant, 2015 pour ses recherches sur les techniques picturales des maitres du baroque européen. 

Exposition de groupe :
RHA Annual Exhibition, 2013-2015
Rua Red Winter show
New Living Art V, IMOCA, 2014
Lacuna 01, Taylor Galleries, Dublin, 2013
Carlow Arts Festival, Eigse, 2013
Claremorris Open Exhibition, Mayo, 2011
"Anonymous Drawings", présentée à Berlin et Eindhoven
Jonathan Swift Gallery (Kilkenny Arts Week)

Collections :
Collection OPW (The Office of Public Works Irlandais), AXA Insurance et De Blacam & Meagher architectes.



L'une de ses oeuvres a récemment été sélectionnée par la conférence de l'International Association for Media and Communication Research (IAMCR) comme exemple de l'Art contemporain Irlandais.




Le travail de Sean Molloy est centré sur la notion de pertinence de la peinture à l'ère de la communication numérique. Les œuvres qu'il a réalisé ces deux dernières années sont élaborées à partir d'un processus d'expérimentation qui associe des thèmes baroques auquels viennent se superposer des éléments tirés de l'imagerie numérique. Les éléments traditionnels, puisés dans la peinture Hollandaise, Flamande, Espagnole ou du baroque italien, sont combinés et juxtaposés afin de créer des paysages fantastiques dans le style des « Capriccio » ou des portraits miniatures en »Tondo » à la manière de peintres flamands. Les éléments numériques qui se superposent sont inspirés par une multitudes de sources (CGI, jeux, logiciel de retouche d'images,glitch-Art, etc,..).


Le « Pentimenti » est une notion importante dans le travail de Sean Molloy. Ce sont les traces sous-jacentes, les modifications de composition et les corrections apportées par le peintre, qui sont généralement mise à jour par les restaurateurs ou grace aux techniques de réflectographie.


Le "Pentimenti" apparaît aussi lorsque la peinture originale a subi des retouches ultérieures, souvent pour répondre à des impératifs socio-politiques, moraux, de mode ou simplement pour des restaurations de complaisance. L'oeuvre « définitive » apparaît alors comme quelques chose de non-figé, fluctuant et dynamique. Une notion qui dans notre monde moderne peut petre mise en rapport avec une certaine impermence des images numériques qui peuvent être simplement effacées, dégradées par le temps et que nous pouvons altérer ou manipuler selon nos envies.


Sean Molloy se documente beaucoup par le biais d'internet mais grace au Thomas Dammann Jr. Memorial Trust Award, il a aussi eu la possibilté de voyager pour voir les œuvres baroque in situ. Il a donc pu voir et examiner les œuvres de près et a pu faire une comparaison entre les versions numériques et les originaux. Un processus d'analyse, de déconstruction et de decomposition qu'il a ensuite transposé sa pratique quotidienne de la peinture.


Les excés parfois ridicules du haut baroque (par exemple, Pietro da Cortona) où le spectateur se voit offrir une expérience d'immersion totale dans un monde peint fait echo aujourd'hui à l'expérience immersive présentée à tout moment aujourd'hui à travers une variété de portails numériques. Dans ses oeuvres, Sean Molloy créée du "Neo-Pentimenti", corrections délibérées, altérations, interventions et dégradations/decompositions des sous couches picturale. En utilisant les éléments surperposés pour perturber l'illusion picturale tridimensionnelle créée par le pinceau, il introduit des interventions visuels qui repoussent et attirent l'attention du spectateur, créant une nouvelle esthétique pour suvbertir la lecture souvent didactique qu'offre la peinture figurative traditionnelle.

  • Voir :
Résultats 1 - 6 sur 6.