Anish Kapoor // Laureat du Genesis Prize 2017

Anish Kapoor // Laureat du Genesis Prize 2017

The Fiction of Auto Generation © Anish Kapoor

. anishkapoor.com

L'artiste Anish Kapoor, dont les oeuvres ont été exposées au Chateau de Versailles en 2015, a reçu le Prix Genesis 2017. Il  a annoncé qu'il utiliserait la dotation de 1 million du prix pour aider les réfugiés.

"Je suis un artiste, pas un politicien, et je sens que je dois m'insurger contre l'indifférence envers la souffrance des autres", a poursuivi Kapoor. "Il y a plus de 60 millions de réfugiés dans le monde aujourd'hui, quelle que soit la géographie du déplacement, la crise des réfugiés est ici à notre porte ... Leur bien-être est notre bien-être; Leur désespoir est notre désespoir."



© Anish Kapoor




A propos ( wiki) :

Au début des années 1990, Anish Kapoor s'est révélé comme l'un des nombreux sculpteurs britanniques adoptant un nouveau style et gagnant une reconnaissance sur la scène internationale. On peut également citer dans le même mouvement Richard Wentworth, Tony Cragg, Richard Deacon, Anthony Gormley, Shirazeh Houshiary et Bill Woodrow. Les œuvres de Kapoor sont généralement simples, de formes incurvées, monochromatiques et de couleurs intenses. Le plus souvent, l'intention de l'artiste est de susciter chez le spectateur l'intérêt pour son travail sur de mystérieuses cavités sombres, étonnantes par leur taille et leur beauté épurée, tactiles, et fascinantes en raison de la réflexion de leurs surfaces. Ses premières œuvres étaient recouvertes, en totalité et sur le sol environnant, de poudres de pigments divers. Cette pratique était inspirée de son Inde natale où Kapoor voyait des tas d'épices colorées sur les marchés et les temples. Ses travaux ultérieurs s'intéressent à de massives pierres issues de carrières, et jouant avec la dualité terre-ciel, matière-esprit, lumière-obscurité, visible-invisible, conscient-inconscient, mâle-femelle et corps-âme. Ces travaux récents sont basés sur des surfaces réfléchissantes et miroirs, renvoyant au spectateur une image déformée de lui-même et de l'environnement.

Depuis la fin des années 1990, Kapoor a produit un grand nombre d'œuvres gigantesques comme Taratantara (1999), une pièce de 35 mètres de longueur installée dans le Baltic Centre des Arts Contemporains à Gateshead en Angleterre, et Marsyas (2002) une œuvre d'acier et de PVC installée dans la salle des turbines de la Tate Modern. Une arche de pierre de Kapoor est en résidence permanente sur les rives du lac de Lodingen dans le nord de la Norvège. En 2000, une des œuvres de Kapoor, Parabolic Waters, consistant en une roue d'eaux colorées tournant rapidement a été exposée en dehors du Dôme du millénaire de Londres. En 2001, Sky Mirror, un large miroir reflétant le ciel et les alentours a été commandé par la ville de Nottingham. En 2004, Cloud Gate, une sculpture d'acier inoxydable d'environ 100 tonnes a été inaugurée au Millennium Park de Chicago.

À l'automne 2006, un autre vaste miroir, version plus grande du Sky Mirror, a été installé au Rockefeller Center à New York. Un mémorial conçu par Kapoor et dédié aux victimes britanniques des attentats du 11 septembre 2001 devrait être bientôt installé à New York. Les travaux d'Anish Kapoor sont de plus en plus à la frontière entre l'art et l'architecture comme le montre son investissement dans l'élaboration du design d'une station du métro de Naples en Italie. Kapoor collabore également avec des artistes du spectacle vivant, tels que le danseur contemporain Akram Khan pour lequel il a réalisé les décors de quelques chorégraphies.

Kapoor a représenté la Grande-Bretagne à la Biennale de Paris en 1985 et à la Biennale de Venise en 1990 où il a été récompensé par un Premio Duemila. L'année suivante il gagne le prestigieux Turner Prize. Il a été également l'artiste d'expositions individuelles majeures de la Tate et Hayward Gallery de Londres, de la Kunsthalle Basel en Suisse, du musée de la Reine Sofía de Madrid, de la National Gallery d'Ottawa, du musée des arts contemporains de Grand-Hornu en Belgique, et du CAPC de Bordeaux. Ses œuvres font partie des collections des plus grands musée d'art contemporain comme le Museum of Modern Art de New York, la Tate Modern de Londres, la Fondation Prada de Milan, le musée Guggenheim de Bilbao, la fondation De Pont aux Pays-Bas et le musée d'art contemporain du XXIe siècle de Kanazawa au Japon. En 2011, il est l'artiste invité à l'exposition Monumenta au Grand-Palais à Paris. Il reçoit cette même année le prix Praemium Imperiale 2011.

Anish Kapoor a été invité, un peu avant l'été 2015 à exposer des œuvres monumentales dans les jardins du château de Versailles, afin de commémorer le tricentenaire de la mort de Louis XIV. L'exposition, dénommée Kappour Versailles a lieu du 9 juin 2015 au 1er novembre 2015. Cette exposition est composée de 6 œuvres : 5 sont placées à l'extérieur (Sectional Body preparing for Monadic Singularity, Dirty Corner, C-Curve, Sky Mirror, Descension) et la dernière, Shooting into the Corner, à l'intérieur dans la salle du Jeu de paume. Ces sculptures, qui ont reçu un accueil très contrasté6,7, ont aussi une dimension politique. Les éléments de la sculpture Dirty Corner ont été tagués par des phrases antisémites en septembre 2015, que l'artiste a souhaité conserver à titre de témoignages.







Des oeuvres qui pourraient vous plaire :

Broise Okuuchi

Broise Okuuchi

Claire Moog

ClaireMoog

Laurent Allory

Laurent Allory

Dominique Emard

Dominique Emard

Shelley

Shelley



1 Commentaires

  • Avatar
    cheap air max 90 août 2, 2017

    Ultra-cool Nike running shoescheap shoes nike air max Have this running shoes you can go to the peak of life Your fate is destined to need such a running shoes

Laisser une réponse