Agrandir l'imageVoir l'oeuvre in Situ ( Le Déjeuner // 50 x 33 cm ( dim. motif 24 x 18 cm ) )

Voir d'autres oeuvres de Guacolda

 

Guacolda

Le Déjeuner

Gravure Eau-forte et aquatinte sur papier Vélin

50 x 33 cm ( dim. motif 24 x 18 cm )

Edition limitée à 99 exemplaires, signés et numérotés

livrée avec certificat d'authenticité

Des gravures originales d'une très grande beauté, entre classicisme et design, un savant mélange entre la finesse du trait et l'intensité des rehauts de couleurs.

Artiste transdisciplinaire (peinture - gravure - broderie) née en 1967, Guacolda est diplômée de l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Paris et des Beaux-Arts de Barcelone. Ses oeuvres font partie de nombreuses collections privées et publics.


Nouveau

Des gravures originales d'une très grande beauté, entre classicisme et design, un savant mélange entre la finesse du trait et l'intensité des rehauts de couleurs.

Artiste transdisciplinaire, née en 1967, Guacolda est diplômée de l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Paris et des Beaux-Arts de Barcelone. Ses oeuvres font partie de nombreuses collections privées et publics.

Le point commun à toutes les oeuvres de Guacolda, gravures, peintures, broderies, vidéo, dessin… est le trait. Il les relie. Au gré de ses oeuvres, le trait se fait lien, fil, empreinte ou vibration. Générateur d'évènements inatendus, le trait tisse des sens, marque des contours...des figures de notre culture apparaissent, madones, anges, dessins animés, acteurs de cinéma, tops model, portraits, autoportraits. Le hasard des superpositions crée des histoires. C'est un flux d'animation, la forme est sans cesse soumise à des métamorphoses.


Debordeaux


Guacolda, Née en 1967

Diplômé de l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Paris
Beaux-Arts de Barcelone, Licence d'arts plastiques

# Expositions Personnelles (extrait)

2004 Galerie M. Bénézit. - Paris
2003 Gravicel - Lille
2002 Galerie M. Bénézit. - Paris
2000 Centre National d'Art et d'Essai- Lucernaire - Paris
1998 Bibliothéque Robert Desnos - Montreuil Galerie M. Bénézit. - Paris
1997 La Villette, Pavillon janvier - Paris

# Expositions Collectives  (etrait)

2004 Galerie Arts pluriels - Nantes
2003 IV BIENNALE de la Gravure d'ile-de-France - Versailles
2002 Le Trait - Paris
2001 Salon «Grands et Jeunes d'Aujourd'hui » - Paris Galerie LaHune Brenner - Paris
2000 «Trace 2000 » Biennale d'estampes - Italie Campo-Basso Biennale de la Gravure Ateliers Portes Ouvertes - Montreuil sous Bois
1998 Salon Estampas (Galerie Marina) - Madrid

# Acquisitions

2003 Artothéque de l'inspection académique du Maine et Loire
2002 Ventes publiques Hétel Drouot
2000 Dépét légal é la Bibliothéque Nationale

# Publications

2003 Documentaire « Guacolda dans la foule » I.N.A.
2002 « Echo futur » livre sur un texte de Marie Gayet
2000 Catalogue de la biennale de gravure de Campo-Basso.
1999 Le jardin des oublis È illustrations des poémes de France Ravenel.


Le point commun à toutes mes « œuvres », gravures, peintures, vidéo, dessin…est le trait. Il les relie.

Le trait LIEN.

Avec mon pinceau, je tisse ma toile. C’est comme si je brodais avec des fils de peinture. Par petites touches de pinceau, j’assemble sur ma toile les traits, - histoires fantastiques, - postures de lutte. - images de l’histoire de l’art - images de défilés de mode, - personnaes de mon entourage - autoportraits les traits tapissent ma toile d’évènements.

Le trait EMPREINTE

Le trait comme empreinte, il ne reprend que les contours de personnages d’horizons différents. Il me permet de faire des superpositions et de faire correspondre les dessins . Le « hasard » des superpositions crée des rencontres. Par ces entrelacements je crée des chorégraphies en deux dimensions. C’est un voyage dans le temps, entre le passé et le présent, entre l’imaginaire et la réalité.C’ est un moyen de dépasser le quotidien tout en y étant.. C’est être à la fois dans plusieurs dimensions.

Debordeaux



Le trait VIBRATION

Il s’apparente à une écriture à déchiffrer, à interpréter. Il crée du mouvement . Il a différentes épaisseurs, différentes couleurs, est net ou tremblé,fin ou épais, il se répète et vibre sur n’importe quel support. La narration n’est pas l’objectif de l’œuvre, elle peut apparaître dans la globalité de l’image,. Flux d’animation, la forme sans cesse soumise à des métamorphoses n’arrive à prendre son aspect reconnaissable que dans l’instant de grâce pendant lequel on reconnaît ce qu’il y a d’humain dans ces métamorphoses.

Dans la sûreté d’un trait ne prêtant à nulle équivoque sur la certitude d’une démarche, à travers des choix chromatiques accompagnant le dessin avec une rare pertinence, Guacolda imprime sa marque dans l’ensemble de ses œuvres.

Présence de l’artiste dans ses travaux, signe d’une maturité proche d’un achèvement et loin de son aboutissement car les voies qu’elle s’est ouvertes sont innombrables et peuvent parcourir un monde.

Monde transparent, presque invisible, monde pourtant infiniment présent ; quelques traînées sombres, quelques surfaces colorées, en affirment la matérialité, une matérialité où l’apparence semble dissoute sous l’effet de quelques mystérieux éléments résumant l’essentiel, rappellent que de la réalité n’apparaît que l’apparence, le superficiel, l’épiderme qui pourtant importent plus, ont une signification plus forte que des profondeurs impossibles à atteindre.

Quand surgissent quelques traces, s’opposant avec une violence contenue à l’apparence dominante, émergent chemins et prés, nuages sur la mer, fumées sur la ville. Cet environnement pourrait être, à lui seul, l’œuvre.

Pourtant Guacolda, à l’instar de Jean Dubuffet, a créé un peuple qui habite ses travaux ; peuple vivant dans une curieuse apesanteur à travers l’espace, non comme les oiseaux de Georges Braque traversant un ciel vide où n’est présent que leur vol ; car cette étrange population, même en flottant dans le vide, effleure cependant une terre bien réelle et dont il est évident quelle est issue, à laquelle elle est indiscutablement liée. Ces personnages vont du dessus au dessous, de l’envers à l’endroit, de l’avers au revers, dans une confusion, voulue et mesurée, de formes toujours mouvantes, faisant de l’espace du rêve celui de l’éveil, rendant l’imaginaire naturel, la vérité possible fiction.

Qui sont ces êtres, emmêlés, entrelacés, affrontés, opposés ; leurs logiques sont-elles amoureuses ou guerrières ; les deux à la fois, peut-être ou alternées suivant de mystérieuses règles régissant le moment et le lieu. Vers où vont ces essaims aux personnages étroitement confondus mais dont chaque personnalité est discernable, où d’infimes nuances donnent aux visages et aux corps des configurations toujours différentes ; ruche où toutes les abeilles seraient différentes des autres, tout en gardant ce qui les rend abeilles.

L’attention la plus aiguë est indispensable pour explorer les infinies nuances, les minuscules variantes qui offrent à ces visages les reflets de leurs réalités profondes, ceux de leurs aventures, les marques de leurs désirs assouvis, refusés ou oubliés.

Toute la complexité qui est la nôtre imprègne l’œuvre de Guacolda, elle nous renvoie à notre impossibilité d’être seul et notre difficulté d’être ensemble, nos désirs de victoires et notre constante tension vers la tendresse, les délices de l’acte amoureux et le désarroi qui les suit.

Stendhalienne, car miroir reflétant nos chemins, balzacienne en son fourmillement, cette œuvre est aussi un guide sur le long effort de la pensée.

Jean de Bengy

Inspecteur Général de la Création Artistique
Ministère de la Culture

L'oeuvre vous sera livrée entre 7 et 10 jours après validation de votre commande. Pour les commandes urgentes (cadeau de dernière minute, ...) nous pouvons vous livrer plus rapidement, parfois même dans le journée, si c'est possible, ou le lendemain ( 06 08 91 20 80 ).

Les livraisons sont effectuées par DHL, UPS ou Colissimo et l'oeuvre est assurée pendant le transport, il n'y a donc aucun risque pour vous.

Notre objectif : Plaisir, Simplicité et 100% de Satisfaction
Satisfait ou Remboursé
Droit de retour de 15 jours sans condition.
Remboursement intégral et immédiat ou échange, selon vos préférences.

Toutes les oeuvres d'art sélectionnées et vendues par la Galerie de Francony sont des oeuvres originales, signées par les artistes et livrées avec un certificat d'authenticité.

Pour régler votre commande, vous avez le choix entre le paiement par Chèque, par Virement bancaire ou par Carte Bleue, Visa®, MasterCard® avec authentification par 3D Secure.

Les paiements par Carte Bleue sont entièrement sécurisés grace aux dernières technologies de cryptage SSL 128 bits plus l'authentification par 3D Secure et conformément à la norme PCI-DSS. Par ailleurs, nous vous garantissons que la galerie de Francony n'a jamais connaissance de vos coordonnées bancaires.

Si vous avez la moindre question par rapport au paiement ou si vous avez des questions sur les facilités de paiement, n'hésitez pas à nous contacter : 06 08 91 20 80.
Hauteur 50 cm
Largeur 33 cm
Edition limitée à 99 exemplaires, signés et numérotés
Medium Gravure Eau-forte et aquatinte sur papier Vélin
Détails dim. motif 24 x 18 cm

26 autres oeuvres du même artiste

Autoportrait

Autoportrait ( 1980 € )

Bacchus

Bacchus ( 220 € )

Bresil

Bresil ( 220 € )

Dentelle Madones

Dentelle Madones ( 220 € )

Double sens

Double sens ( 220 € )

Frida

Frida ( 1980 € )

Gris Embrassade 02

Gris Embrassade 02 ( 620 € )

Le Printemps

Le Printemps ( 350 € )

Ménines

Ménines ( 350 € )

Le Déjeuner

Le Déjeuner ( 220 € )

Mickey Malabar

Mickey Malabar ( 220 € )

Mickey Premier

Mickey Premier ( 350 € )

Minuit Passé

Minuit Passé ( 220 € )

Musclés

Musclés ( 220 € )

Papaye

Papaye ( 350 € )

Poupées à l'Anis

Poupées à l'Anis ( 220 € )

Ronds Bleus

Ronds Bleus ( 350 € )

Saint Sebastien - Fil

Saint Sebastien - Fil ( 530 € )

Smarties

Smarties ( 220 € )

Ultramarine

Ultramarine ( 350 € )

Venus Bleue

Venus Bleue ( 350 € )

Venus Rouge

Venus Rouge ( 350 € )